DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

John Akomfrah


English
français

Peripeteia : HD video, 18’12", 2012, © John Akomfrah, courtesy de la galerie Caroll Fletcher et de Smoking Dogs Films

Peripeteia de John Akomfrahs’inscrit dans la lignée de son engagement à offrir une visibilité et une voie aux africains de la diaspora. Depuis près de 30 ans, Akomfrah provoque et participe aux débats qui entourent la notion de migration avec des œuvres qui révèlent le regard aiguisé du réalisateur sur la société et bien sûre le monde artistique. Ici, ce n’est pas pour les noirs d’aujourd’hui qu’il revendique un droit à la parole, mais pour ceux du passé. Albrecht Dürer, le graveur qui a le plus contribué à la diffusion des images en Europe au XVIème siècle, a également fait le portrait d’un homme et d’une femme noire. Ces deux gravures sont le point de départ de la réflexion de l’artiste qui questionne l’identité de ces deux personnes. Alors qu’au XVIème siècle plus que jamais, le portrait avait une valeur historique et sociale, les portraits de cet homme noir inconnu et de cette femme noire – dont il nous est parvenu que son nom, Katharina – ont une valeur encyclopédique. Peripeteia montre le parcours houleux de l’Homme noir dans une Europe farouche, pour obtenir enfin une identité et une voix.

John Akomfrah est un artiste cinéaste et écrivain britannique dont les installations filmiques, les long métrages et documentaires basés sur les théories d’identité culturelle, d’art et post-colonialisme ont été remarqués par la critique européenne, nord américaine et africaine. Dans les années 80, il est membre fondateur de l’atelier ciné-culturel Black Audio Film Collective. Il crée des diaporama filmiques, des films en haute définition pour les galeries, le cinéma et la télévision. Parmi ses nombreuses productions primées sont Handsworth Songs, Peripeteia, Psyché et The March. Son travail actuel, Unfinished Conversation, une vidéo 3 canaux, autour des travaux et idées du théoricien Stuart Hall, a remporté un grand succès lors de sa présentation à la dernière Biennale de Sharjah, actuellement présenté à la Tate Gallery de Londres. Il a récemment terminé une vidéo double channel sur la promesse faite par les dirigeants post coloniaux, intitulée Transfigured Night.

Voir en ligne : http://smokingdogsfilms.com